90 ans de normes, de transparence, d'expertise et de solidarité

Accès à www.oie.int

La création du réseau OFFLU

7-8 avril 2005 90 ans d'expertise

Avril 2005: l’OIE et l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) lancent un réseau mondial d’expertise commun pour la lutte contre l'influenza aviaire.

Depuis sa réémergence en 2003, l'influenza aviaire H5N1 hautement pathogène a eu de graves répercussions sanitaires et économiques. La propagation de la maladie de l’Asie du Sud-Est vers l’Europe et l’Afrique a en effet entraîné plusieurs millions d’infections chez les oiseaux et quelques centaines de cas humains, souvent mortels. Cette crise sanitaire a suscité l’inquiétude de la communauté internationale et de fortes réactions de la part des décideurs politiques au niveau mondial.

En savoir plus : Fiche repère sur l’Influenza aviaire

Une mobilisation intersectorielle contre l'Influenza aviaire

L'apparition des nouveaux cas d’influenza H5N1 a très rapidement mis en lumière la nécessité de coordonner les actions internationales pour contrôler la maladie et d’assister les pays touchés dans leurs efforts visant son éradication. En effet, l’élaboration de stratégies cohérentes englobant la gestion de la santé humaine et de la santé animale, ainsi que la mise en commun des moyens financiers pour les mettre en place ont été essentiels à la gestion de cette crise sanitaire majeure.

Pour coordonner ces actions, plusieurs conférences ont été organisées par l’OIE, en collaboration avec des organisations internationales partenaires.

Gérer la crise H5N1 à l’interface homme-animal-environnement

Deux Conférences mondiales coorganisées par l’OIE, l’OMS, la FAO, et la Banque mondiale en 2005 et 2006, à Genève puis Pékin, ont permis d’identifier les stratégies et les ressources nécessaires au contrôle mondial de la maladie, puis de mettre en place les mécanismes appropriés pour solliciter des donateurs souhaitant soutenir la communauté internationale.

Ces conférences ont été suivies de conférences mondiales annuelles coorganisées par l’OMS, l’OIE et la FAO à New Delhi (Inde) et Charm-El-Cheik (Égypte), afin, notamment, de peaufiner les stratégies communes à l’interface homme-animal. Ces conférences ont permis la prise en compte des visions de l’OIE sur l’importance de gérer les risques en priorité à leur source animale.

Parallèlement, l’OIE et la FAO ont, dans le cadre de leurs collaborations intersectorielles, tenu deux conférences régionales en Asie entre 2004 et 2005. Celles-ci ont permis :

  • d’élaborer des stratégies pour réduire la circulation du virus H5N1 chez les animaux,
  • de promouvoir l’utilisation appropriée des vaccins pour les volailles,
  • d’inciter la coopération régionale pour lutter contre l’influenza aviaire.

Elles ont, en outre abouti à la création du réseau OFFLU.

OFFLU : d’un réseau mondial FAO-OIE d’expertise pour la lutte contre l’influenza aviaire

Le réseau OFFLU a officiellement été mis en place en 2005, en vue, notamment, de mieux collaborer avec le réseau OMS de surveillance de la grippe chez l'homme sur les questions liées à l'interface animal-homme.
Souvenez-vous

Son objectif: soutenir et coordonner les efforts mondiaux pour prévenir, détecter et contrôler les risques associés aux virus responsables de l'influenza aviaire, pour la santé animale et la santé publique. Dans le cadre de ce réseau, l'amélioration de la connaissance, du suivi et du partage mondial des souches de virus responsables de l'influenza aviaire entre les laboratoires de santé animale et humaine et les laboratoires de référence de l'OIE/FAO, et la publication de leur séquences génétiques dans des bases de données accessibles à tous, constitue un facteur clé pour aider à la préparation de vaccins efficaces pour l'homme.

… à un réseau élargi au contrôle des grippes animales

Dès 2009, avec l'émergence de la grippe H1N1, l’OFFLU a étendu son champ d’action à toutes les grippes animales, en priorité, les grippes dites « porcines » et « équines ». Depuis, il continue d’accroître ses activités, comptant les meilleurs experts mondiaux dans chacun de ces domaines.

En savoir plus: Lien vers le site OFFLU

OFFLU, Un bien public mondial

« Dans un monde où les apparitions de maladies à caractère zoonotique peuvent causer des troubles économiques et sociaux considérables, affecter le règne animal tout en présentant de sérieuses menaces pour la santé humaine, je considère qu'il est de notre devoir de soutenir et renforcer les réseaux tels qu'OFFLU, et de promouvoir l'échange d'information sur les diagnostics et les programmes de recherches. Ce faisant, nous contribuerons au contrôle et à l'éradication des grippes animales dans le monde." Dr Bernard Vallat, Directeur général de l'OIE.

OFFLU comprend les Laboratoires de Référence pour les grippes animales de l’OIE et de la FAO, ainsi que de nombreux experts de santé animale et humaine reconnus mondialement dans différentes disciplines. Du fait de ses liens institutionnels forts, il échange fréquemment avec les secteurs publics de la santé animale et de la santé publique. Son secrétariat est, depuis sa création, est assuré par l’OIE, qui est en charge de la coordination du réseau.

Objectifs du réseau OFFLU

  • Échanger des données scientifiques et des matériels biologiques (y compris des souches virales).
  • Analyser ces données et partager les éléments recueillis avec la communauté scientifique élargie.
  • Proposer des avis techniques, de la formation et une expertise vétérinaire aux Pays Membres en matière de prévention, de diagnostic, de surveillance et de contrôle des grippes animales.
  • Collaborer avec le réseau de l'OMS sur la grippe humaine pour les questions liées à l'interface homme-animaux, notamment en vue du développement précoce de vaccins à usage humain.
  • Développer les recherches sur la grippe.

En savoir plus: Brochure OFFLU

Lutter contre les grippes animales pour protéger la santé humaine

OFFLU collabore avec l'OMS sur les problématiques liées à l'interface homme-animal, pour contribuer à la préparation précoce de vaccins pour l'homme, afin de consolider les plans d'alertes pandémiques.

En 2011, l’OIE et la FAO ont signé un accord avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), par lequel OFFLU s’engage à contribuer au processus de sélection par l'OMS de souches vaccinales utilisées contre la grippe humaine, par une information précoce sur les souches virales pertinentes d’origine animale. Ces données sont essentielles pour la prévention d’une pandémie humaine. Elles consolident, en outre, la capacité de l’OMS à cerner les risques sanitaires potentiels pour l’homme liés aux virus grippaux qui circulent dans les populations animales.

Cet accord a été renouvelé en 2013 pour une durée de cinq ans, jusqu'en 2018.

En savoir plus
Rapport annuel OFFLU 2013

dates clés

cal

janvier

février

mars

avril

mai

juin

juillet

août

septembre

octobre

novembre

décembre

nos sites institutionnels

Site du siège de l'OIE

Sites des Représentations régionales de l'OIE

Suivez-nous sur...

Contacts

Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE)

12, rue de Prony 75017 Paris, France
INFORMATION : oie@oie.int
PRESSE : media@oie.int
SITE INTERNET : www.oie.int
TÉL : 33 (0) 1 44 15 18 88

L'OIE en images